littérature,discussion …

Les Justes (Albert CAMUS)


Introduction :

Une pièce théâtrale que j’ai tellement adorée qui raconte l’histoire d’un groupe du parti socialiste révolutionnaire russe qui essai de libérer la population russe de la tyrannie exercée sur elle par un système de terreur, cette pièce est écrite par Albert CAMUS.

Résumé du Piece :


Annenkov, Stepan, Dora, Kaliayev et Voinov sont les principaux personnages du pièce ils essaient d’exécuter leur plan afin de tuer le grand-duc qui est -pour eux- le symbole de la tyrannie et de la terreur, le plan c’est de jeter une bombe conçue par Dora sur la calèche du grand-duc. Tout est prêt, Kaliayev à pour mission de jeter le premier la bombe puis Voinov jette la deuxième, les deux révolutionnaires regagnent leurs places afin d’exécuter le plan, la calèche passe , pas d’explosion, tous le monde pense que kaliayev était appréhendé, après un peu de temps Kaliayev retourne pour raconter qu’il n’as pas pu jeter la bombe puisque le grand-duc était accompagner par sa femme et deux enfants, les membres du groupe ont compris le point de vu de Kaliayev sauf Stepan qui lui a critiqué d’une manière sévère.
Après quelques jours le groupe refait le plan, mais cette fois avec succès, Kaliayev a pu lancer la bombe sur la calèche et tuer le Grand-Duc.
Même après son arrestation, Kaliayev n’as pas trahi ses amis jusqu’à sa mort pendu.

Analyse :

Durant les événements nous pouvons constater qu’à l’intérieur du groupe révolutionnaire il y as deux courants, le premier et celui de Kaliayev et le deuxième celui de Stepan; pour Kaliayev la révolution n’as pas pour but de tuer ni détruire et il ne faut jamais comparer un révolutionnaire avec un terroriste sinon la révolution sera rejeter même par le peuple, la révolution est aussi un amour, amour pour un demain plus sûre qu’aujourd’hui et les meurtres qu’ils sont commis non pas par des raisons personnelles mais ce sont des attentas contre les symboles du terreur et du tyrannie, alors que Stepan vois le contraire, la révolution pour lui c’est de créer le terreur, de détruire et cela était évident dans ses paroles quand kaliayev n’as pas pu tuer les deux enfants, pour lui tuer ces deux enfants c’est tuer deux terroristes d’avenir et tuer ces deux enfants c’est donner la vie aux enfants du peuple.
Ces deux courants mettent l’accent sur une problématique très complexe, et nous mène à poser une question très importantes ; est ce qu’ils sont JUSTES ou NON ??

Powered by ScribeFire.

Publicités

août 23, 2007 Posted by | Théâtre | 6 commentaires